Deep-Chess: 
             le jeu d'échecs récursifs

Deep-Chess : résumé des règles


Pour des questions de concisions, nous imaginerons que le lecteur est familier avec les règles des échecs, il n'est cependant absolument pas nécessaire de savoir bien jouer pour comprendre celles qui suivent et s'amuser.

Dessinées ainsi pour des raisons majoritairement pratiques, les pièces peuvent être déroutantes dans les premiers temps. Afin d'adresser cette difficulté, nous avons crée une page dédiée a la présentation de celles-ci.

Une question d'échelle

Comme mentionné précédement, Deep Chess repose sur le principe de l'enchassement ; de petites pièces contrôlées par les joueurs s'emboîtent dans de grandes pièces neutres.

Une image photoréaliste d'un grand cavalier et d'un petit de chaque couleurs, le tout sur pied.

Neutre, car si elle ne sont pas chevauchées par de petites pièces, les grandes ne peuvent être déplacées par aucun des joueurs.

Elle peuvent êtres prises par tout le monde, cependant.

Il n'y a que deux autres cas possibles :

  • le sommet comporte des pièces d'une seule couleur :
    La pièce est jouable normalement par le joueur de cette couleur et peut être prise par les grandes pièces controlées par son adversaire ;
  • le sommet comporte des pièces des deux joueurs (indifféremment de la proportion) :
    la pièce est bloquée et ne peux être déplacée ou prise par aucun des joueurs.

Une image photoréaliste d'un grande tour bloquée car surmontée d'une petite tour blanche, d'une fou blanc ainsi que d'un cavalier noir.

Notez que le roi constitue une exception : représentant du joueur sur le plateau, il ne saurait être commandé et dès lors ne comporte pas d'emplacement permettant d'y imbriquer quoi que ce soit. Il est la seule grosse pièce a être colorée.

Vous l'aurez remarqué sur les illustrations, les grandes pièces comportent un echiquier de quatres cases à leurs sommets ; il n'est pas décoratif.

Le jeu comporte en effet deux tabliers, l'un statique, de huit cases par huit cases, l'autre dynamique, determiné par la position des grosses pièces ; si le «gros» échiquier était rempli de pièces, le petit tablier comporterait 256 cases.

L'un des intérêts de Deep-Chess résulte du fait que ça n'est pas le cas. Au début de la partie, les 32 grosses pièces sont disposées comme au jeu d'échecs traditionnel.

Chaque grosse pièce contrôlable est surmontée de deux petites pièces identiques de la couleur du roi résidant de son coté du plateau. Les petites pièces sont disposées au plus proche du joueur, laissant deux cases vides qui font face à son adversaire. Comme visible sur cette image de synthèse :

Une image photoréaliste du plateau en position initiale.

Si nous tentions de représenter chaque niveau en deux dimensions, cela prendrait l'aspect suivant :

Du coup, c'est une image supposé clarifier graphiquement la
     disposition initiale de Deep-Chess, mais du coup c'est pas
     pratique a expliquer.

Déplacements, but

Chacun leur tour en commençant par les blancs, les joueurs peuvent déplacer une petite ou bien une grosse pièce.

Le but du jeu est de mettre échec et mat le roi adverse.

Si un joueur prive son adversaire de coup légal sans pour autant le mettre en échec, il y a pat et la partie est considérée comme nulle. Notons que tout comme pour les échecs, le pat par répétition et la règle des 50 coups sont nécessaires à ce que le jeu converge (notons également que le déplacement d'un pion est un coup réversible dans Deep-Chess, ce qui change pas mal de choses, raison pour laquelle le nombre de coups de la règle sus-nommé est augmenté à 100).

Les petites pièces se déplacent aux sommets des grandes en suivant leurs déplacements traditionnels.

Hormis pour le cavalier, il est nécessaire que toutes les cases du trajet de la pièce soient libres et disponibles (qu'il y ait une grosse pièce qui la dessine). Nous invitons les joueurs à être particulièrement attentifs au cas suivant:

Une position montrant la contre-intuitivité de la lecture
     des diagonales non centré

C'est aux blancs de jouer.
La petite dame blanche en bas à gauche qui est menacée par le fou noir aurait un fort bon coup à jouer si elle pouvait aller prendre la dame noire située sur sa diagonale.

Cependant, le coup ne serait pas légal, car la trajectoire valide de la dame (en vert) est interrompue par le «trou» engendré par l'absence de grosse pièce (en rouge). Il est facile (bien que légèrement contre-intuitif) de constater cet état de fait en suivant des yeux chaque case (ici noires, bien que masquées) jusqu'à la destination.

Les grosses pièces se déplacent de façon conforme à leur types, peu importe la nature des petites pièces qui les contrôlent.

Pions, rocks et bris de pièces

À Deep-Chess, une pièce est dite brisée si l'ensemble formé initialement par la grosse et les deux petites subit une altération. C'est à dire :

  • si la grosse pièce ou une des petites s'est déplacée ;
  • si une petite pièce adverse est venue se positionner à son sommet.

Lorsqu'une pièce est brisée, tous ses constituants sont considérés comme ayant bougé. Un pion perd son droit au double déplacement, et le rock est perdu du côté de la tour concernée.

Historiquement, la règle du premier mouvement double des pions à été introduite pour fluidifier les début de partie, un peu longuets si seuls les déplacements simples étaient permis.

Pour cette raison, la prise en passant est apparue. Dans le cas qui nous occupe, cette règle s'applique aux deux niveaux. Bien que n'ayant pas le recul nécessaire à l'affirmer avec certitude, de tels cas au niveau supérieur semblent extrêmement anecdotiques.

Remarquons le cas intéressant où une pièce adverse est amenée devant un pion qui n'est pas brisé : le joueur peut alors bloquer la pièce adverse en effectuant un double déplacement ; un pion intact est donc plutôt terrifiant.

Promotion

La promotion prend pour référence le gros échiquier : tout pion qui atteint la dernière rangée se transforme en la pièce que le joueur choisit.

Notons qu'il n'est pas nécessaire que la grosse pièce soit un pion ; Un petit pion quelque-part sur une grosse tour que je joueur blanc déplace en A8 entre en promotion, qu'il soit sur la première ou la seconde rangée de celle-ci.

Nous nous sentons obligés de pointer du doigt l'attrait délicieusement tordu du fait qu'il n'est précisé nulle-part que le choix de promotion du joueur doit être uniforme. Si un pion avance sur la dernière rangée armé de ses deux petits, il peut très bien être converti en un cavalier surmonté d'une dame et une tour.

Le lecteur intéressé par les puzzles sera heureux d'imaginer les perspectives offertes par ce jeu dans son ensemble et cette absence de règle en particulier.

Notation, profondeur

Le dernier point que nous aborderons ici concerne la notation. En effet, il est très important de pouvoir prendre en note une partie, aussi bien que d'avoir une méthode standardisée pour discuter d'un coup ou d'une succession de coups.

Vous l'aurez deviné, il n'existe pas de raison intrinsèque à n'avoir qu'un seul niveau de pièces chevauchant des pièces.

En réalité les règles de ce jeu, dans leur version non-abrégée, sont récursives : elles définissent une infinité de jeux (en mathématiques, on parle de «définition en intention»).

Il était important d'être capable de désigner n'importe quelle case d'une façon simple à penser.

Nous nous sommes arrêtés sur le procédé suivant : nous nous dispenserons de notation abrégée et noterons les coups selon une syntaxe systématique |origine|-|destination| et |origine|x|destination| en cas de prise.

Les coordonnées des cases du plus bas niveau se notent comme aux échecs, la case noire en bas à gauche du côté des blancs étant A1. Les coordonnées des petites pièces se notent par composition, en concaténant les coordonnées de chaque niveau jusqu'à celui que l'on désigne.

Par exemple, la dame contrôlée par les blancs en début de partie et située en D1 est surmontée d'une petite dame en D1A1 et d'une autre en D1B1. Le déplacement de la première d'une rangée vers l'avant se noterait donc: D1A1-D1A2.


Ce site ayant un caractère commercial, nous vous informons de la présence de nos mentions légales.