Ludopoésie Tactique: 
             Création ludique, Science Fiction formelle

Ludopoésie-tactique : weB-LOG


Un peu de ludopoésie dans ce monde de brute

C'est après qu'il ait connu une venue au monde syncopée et erratique que je suis heureux de vous présenter les fondations « définitives » de ce blog.


Comme il est de bon ton, je vais tacher dans ce premier court article de me présenter et de décrire ce que je vais essayer de faire ici.

Qui suis-je ?

Je suis un Hacker et Ludopoète errant dans ce monde depuis moins d'une trentaine d'années. J'ai joué tout au long de mon existence et ai compris il y a un moment que c'est à ce sujet que je consacrerai ma vie.

Je suis fasciné par la capacité de notre cerveau à nous faire exister dans l'esprit d'un autre, fictionnel ou non.

Je suis fasciné par celle qu'il a de nous faire vivre des lieux, des êtres et des concepts qui n'existent que parce que notre cognition les anime l'espace d'un instant.

Je suis fasciné par la capacité que nous avons à initier des processus trop rapides pour que nous puissions percevoir autre chose que leurs conséquences, en les maîtrisant malgré tout.

Ce que vous trouverez ici

Pour faire court, les résultats de mes errances :

  • Mon métier est de créer des jeux, et bien que ce site dans son ensemble parle de mes principaux projets, ce blog en particulier présentera leurs avancements.
  • Des articles plus généraux sur la théorie du jeu (qui n'est pas la même chose que la théorie des jeux) et sur les propriétés de certaines mécaniques ludiques.
  • Je m'interesse à l'informatique et l'automatique sous un jour peu courant, et il m'arrivera parfois de poster certaines de mes réflexions ici.
  • J'aime bien faire des choses de mes mains et étant électronicien de formation, je préfère les trucs qui réagissent à ce qu'on leur fait (no pun intended). Pour l'instant, la majorité de ces choses on été faites parce que j'en avais l'envie ou le besoin. Mais si des gens sont intéressés, la perspective d'en faire quelques unes sur demande ne me déplaît pas.
commentaires (8)